Gap -  Hautes-Alpes

Les tourmentés

Lucas Belvaux

Ed. Alma, 2022

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion


On connaissait Lucas Belvaux, comédien, réalisateur et scénariste, auteur notamment de la fameuse trilogie « grenobloise » : « Un couple épatant », « Cavale », « Après la vie ». Savez-vous qu’il a édité un premier roman qui se présente comme un thriller pour évoluer dans un tout autre registre, car il plusieurs cordes à son arc, M. Belvaux ! son immersion dans le monde de la littérature va vous surprendre, mais quand on sait qu’il écrit soigneusement tous ses scenarii avant de tourner, on comprend qu’il est rompu à l’exercice de style.

En fin d’ouvrage, il exprime ses remerciements à Laurent Mauvignier - il a adapté « Des hommes » au cinéma, sur les traumatismes des appelés de la guerre d’Algérie - « pour son aide, son écoute, son regard, sa bienveillance et tout le temps passé ».

Des traumatismes de la guerre, il va en être question. Au début, cela se passe comme dans un film : deux anciens frères d’armes de la Légion Etrangère se retrouvent « par hasard » dans la rue : le premier Skender a basculé, tombant dans la case « prison, picole, rue », il vit comme un clochard, séparé de sa famille, l’autre, Max, a réussi sa reconversion en tant que majordome chez une certaine « Madame », veuve richissime et mystérieuse.

Max a une proposition de travail pour sortir son ex-collègue du trou, ou au moins lui permettre de se racheter auprès de sa famille. Mais Skender risque d’y laisser sa peau : il doit se transformer en gibier dans une chasse à l’homme conduite par Madame qui veut se prouver quelque chose…mais quoi ? La proposition est alléchante car il ne tient plus à la vie, et il a besoin de cet argent pour obtenir le pardon de sa femme et de ses fils.

On s’intéresse à la trajectoire des deux hommes, la reconstruction de leur identité après les combats qui les ont façonnés et meurtris, l’un a honte de ce qu’il est devenu face au regard des passants, l’autre voue une fidélité sans bornes à sa patronne qui l’a initié à l’Art. Mais que reste-t-il de l’amitié virile qui les unissait, de la protection mutuelle qu’ils s’accordaient en tant que soldats ?

Ce roman choral nous fait connaitre les tourments des trois personnages principaux, mais aussi de leur entourage, chacun justifiant ses désirs, inhibant ses peurs, masquant ses sentiments dans un suspense haletant et féroce. Comme dans un bon polar, on se demande sans arrêt comment tout cela va finir.

Le style s’adapte avec souplesse aux tempéraments de chaque narrateur, mais aussi à la progression de l’intrigue, tantôt haletant, comme dans une poursuite cinématographique, tantôt effrayant comme dans un thriller, parfois tendre quand il parle d’amour ou bien sérieux quand il pose les bases d’une réflexion sur l’existence humaine.

L’amour est-il à la portée de ces êtres tournementés par la vie ? Comment réparer les carences d’affections subies pendant l’enfance ? Peut-on guérir des traumatismes de la guerre ? Combien vaut la vie d’un homme ? Jusqu’où est-on prêt à aller pour obtenir l’affection des siens ?

Un roman puissant, percutant, sur l’amour, sur la vie et sur la mort.


(Coup de coeur pour "le Dauphiné libéré" de Colette Lagier)