Gap -  Hautes-Alpes

Témoin de la nuit

Kishwar Desai

traduit par Benoîte Dauvergne

Ed. de l'Aube, 2013

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion


Quel sort est  réservé aux petites filles en Inde aujourd'hui ? Violence, machisme, traditions millénaires, corruption. Enquête au cœur d'une riche famille indienne du Punjab. Un terrible massacre vient d'avoir lieu. Une jeune fille, Durga, présente sur les lieux, blessée, gravement traumatisée, est accusée du meurtre par la police locale. Autre mystère, la disparition de sa sœur n'a jamais été élucidée. La narratrice, Simran, travailleuse sociale atypique, est chargée de faire parler Durga,  muette depuis le drame mais dont les pensées émaillent le livre. Cette construction à deux voix donne force et  puissance à ce troublant, passionnant et émouvant récit.

Excellent polar à l'intrigue complexe, sombre et subtile qui nous oblige à voir une réalité ignorée ou  sous-estimée ; il nous interpelle et obtient ce que l'auteur a vraisemblablement recherché, notre profonde empathie et notre indignation.
Roman poignant, témoignage éminemment instructif et terrifiant sur la condition des femmes en Inde où le poids des traditions est encore si prégnant. Le roman est un témoignage accablant et féroce mais il échappe au côté documentaire par la qualité de l'écriture et de la construction qui lui permet d'être tout à fait à sa place dans le genre roman noir.
L'auteure nous emporte dans un tourbillon de sentiments dont on sort aussi traumatisés que la jeune Durga, mais elle nous offre aussi d'agréables petites respirations avec le personnage de Simran, indépendante et libre, qui fume, boit, se moque des conventions et nous libère pour quelques instants de la tension dans laquelle on replonge l'instant suivant.
S'il était besoin de rappeler que le livre est un objet vivant et essentiel, celui-ci serait un bon exemple car une fois refermé, les personnages nous habitent encore longtemps.

(Présentation : Simone Delorme)