Gap -  Hautes-Alpes

Sidérations

Richard Powers

Actes Sud, 2021

Traduit de l’anglais (USA) par Serge Chauvin

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion


Situé dans un futur proche, le livre a pour narrateur Theo, un astrobiologiste qui participe à la construction d’un télescope géant capable d’explorer l’univers pour y déceler le moindre signe de vie. Un livre donc avec quelques légères ramifications dans la science-fiction mais aussi et surtout une description inquiétante de l’Amérique contemporaine : un président délirant, une météo qui fait des ravages, incendies, ouragans, terrorisme, virus mortel…

Theo a perdu sa femme dans un accident de voiture. Il élève seul son fils de neuf ans, Robin, un petit garçon hypersensible, doté d’une haute intelligence mais avec des troubles du comportement que les médecins qualifient de syndrome d’Asperger. Traumatisé par la mort de sa mère, rejeté par l’école, il est très malheureux face à l’environnement chaotique où se trouve l’Amérique. Lui , très sensible à la beauté des choses, est respectueux de toutes les formes de vie sur la terre, animales et végétales, et voir ce que les hommes font de la terre, le révoltent intensément. Il organise des manifestations pour sensibiliser les gens au massacre des espèces, en déployant par exemple des affiches qui sont des cris d’alarme pour la survie des espèces et qu’il compose lui-même « Aidez-moi ! je meurs ! »

Pour le calmer, Théo déploie des trésors d’ingéniosité : il l’emmène camper dans la forêt, dans les Smoky Mountains, il le retire de l’école et lui apporte lui-même les connaissances dont il est si friand, il scrute avec lui le soir les étoiles au télescope, il lui raconte des voyages imaginaires dans les millions d’étoiles qui brillent dans l’univers : « Un soir de la mi-août, il demanda une planète avant de se coucher. Je lui offris Chromat.  Elle avait neuf lunes et deux soleils, l’un petit et rouge, l’autre grand et bleu ».

Théo refuse la mise en place d’un traitement chimique pour soigner Robin. Un ami chercheur en Intelligence artificielle, lui parlera d’une thérapie comportementale qui devrait aider Robin, le Neurofeedback : un procédé qui permet de modifier l’activité cérébrale d’une personne pour améliorer son comportement et ses performances….

Pour terminer la présentation succincte de ce livre tellement bouleversant, je reprendrai une phrase de Christine Ferniot de Télérama : « Richard Powers revient toujours vers l’émotion la plus bouleversante : celle d’un homme serrant dans ses bras son enfant en le suppliant de ne pas disparaître pour rejoindre toutes ces planètes qui chaque jour, chaque minute, s’éteignent définitivement. Là est le cœur du livre de Richard Powers »


(Présentation : Anne-Marie SMITH)