Gap -  Hautes-Alpes

Berline

Céline Righi

Les Editions du Sonneur - 2022

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion


Avec « Berline », publié en mai 2022, Céline Righi, originaire de l’Est de la
France et petite fille de mineurs, nous livre l’histoire touchante d’une jeune
vie , celle de Fernand, mineur de 23 ans.

LE RECIT D’UN DRAME
Nous sommes dans l’Est, dans les années 60-70, au pays du fer et du charbon.
Lors d’un effondrement de la mine, Fernand se retrouve bloqué au fond,
coincé contre une paroi, seul , dans le silence et le noir absolus. Il est entre la
vie et la mort.
Une voix intérieure se fait alors entendre, celle de Fernand dont le corps
est
brisé mais dont l’ esprit
« s’est remis en marche ». Pour ne pas mourir, il
adopte une stratégie de survie :
se souvenir.
Dans cet effort désespéré lui reviennent des échos de sa vie passée, comme
autant de flashs de la mémoire. C’est par le biais d’un dialogue imaginaire
avec un étrange oiseau noir (
« Fernand réveille-toi! »), que la conscience de
Fernand lui enjoint de survivre :
« J’veux pas crever. »

L’EVOCATION D’UN DESTIN
L’itinéraire de vie de Fernand est ainsi reconstitué à travers une narration
fragmentée faite de «
débris » de mémoire .
Entre un père effacé,
« courbé par la vie, du début à la fin » et une mère peu
aimante, enfermée dans le silence, Fernand a eu une enfance douloureuse. Il a
manqué de mots. Quand il s’est agi de descendre au fond, il n’a pas eu le
choix :
« ... mais voilà, ça avait toujours été comme ça, chez eux on se
transmettait la mine de père en fils, comme un flambeau ...
». ... il aurait voulu
être jardinier...

LA VIE MALGRE TOUT
Fernand est enseveli dans le noir mais le regard qu’il porte sur son passé est ,
paradoxalement , de plus en plus clair. C’est le désir de vie qui s’affirme
malgré tout. Il va
« s’accrocher », il veut retourner « là -haut ».
Le souvenir de la philosophie de vie positive de son copain Mario et l’image de
Marta qu’il aime depuis l’enfance, vont accompagner Fernand dans sa révolte
contre le destin.

DES PAGES LUMINEUSES
Dans une langue simple, un parler authentique et familier, le roman fait vivre
tout un monde : le quartier et la solidarité avec les voisins,
les jeux des
enfants dans la rue, les jardins ouvriers, la vie de bistrot , les bals populaires.
Il n’y a pas que le noir du charbon et du fond, il y a des souvenirs colorés de
moments heureux, des pages lumineuses sur les joies innocentes de l’enfance
et la beauté de la nature, les couleurs des fleurs au-delà du gris du ciel et de
l’horizon fermé.
Avec ce premier roman, Céline Righi nous plonge dans le coeur meurtri et la
conscience
à vif d’un jeune homme qui, confronté à la mort, entrevoit
désespérément la possibilité d’une renaissance.



Présentation : Tiziane Champey