Gap -  Hautes-Alpes

Darwyne

Colin Niel

Editions Le Rouergue, 2022

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion

.

..Suite à un signalement de soupçon de maltraitance, une travailleuse sociale, Mathurine, va chercher à rencontrer Darwyne et à comprendre ce qui se passe à Bois sec, dans un bidonville au plus près de la forêt où Darwyne vit avec sa mère, Yolanda. Il voudrait tellement être son seul centre d’intérêt mais Yolanda est belle, désirable, elle a de nombreux prétendants et ne peut vivre seule dans ce lieu où il faut sans cesse consolider l’habitation, couper les arbres et les lianes qui envahissent les lieux.

Se sont déjà succédés 7 beaux-pères qui ont tous disparu sans laisser de trace, ni indiquer la raison de leur départ. Arrive un huitième beau-père que Darwyne déteste tout autant que les précédents.

Mathurine et Darwyne ont un point commun, ils sont fascinés par la faune et la flore amazonienne.

Dès qu’il pénètre dans la forêt, Darwyne se transforme, il se fond dans cette jungle qu’il connaît parfaitement. Mathurine découvre vite que cet enfant si singulier et différent est dans son élément dans la forêt amazonienne. Son corps recroquevillé, malhabile, paraît soudain se déplier, il marche pieds nus avec aisance sans jamais se perdre. Il communique avec toutes sortes d’animaux, reproduit leurs cris, leurs vocalises, leurs feulements. Elle, qui est en mal d’enfant, se prend d’affection pour cet être si mal aimé.

Mais qui est vraiment Darwyne ? Un enfant maltraité, un monstre, un mutant ? Le récit oscille entre plusieurs univers, plus proche du fantastique et du conte que du simple thriller, la place laissée à la forêt, à l’environnement tout à tour menaçant et menacé est un des charmes de ce livre qui nous fait perdre nos repères.

Extrait : "Et à présent que Bois Sec s’est assoupi, que se sont tus tous les vacarmes humains, Darwyne écoute les bruits de la jungle. Après cette journée de plus avec le nouveau beau-père, ça l’apaise. Jamais il n’irait dire cela, ni à la mère ni à personne d’autre, mais ce qu’il entend d’abord, c’est la lisière débroussaillée en train de guérir de ses blessures. Les plaies qui se referment lentement, le crissement ligneux des tissus végétaux. Et, plus loin, Darwyne entend gronder la faune nocturne qui se presse derrière l’orée. Il entend les oiseaux de la nuit, feuler le grand ibijau, crisser la chouette à lunettes, il entend les rainettes et les adénomères, il entend brailler les singes hurleurs, tout là-bas. Et ne sachant aucun de ces noms-là, ces noms couchés dans les livres des naturalistes, il les nomme à sa manière, dans sa tête. Et pourtant conscient que la mère n’aimerait pas le voir ainsi, il reste longtemps à écouter ce sous-bois plus étendu que la ville elle-même, déployé à l’infini sous le tapis des cimes. L’Amazonie entière à quelques mètres de sa couchette."

 

(Présentation : Simone Delorme)